Concentration des Millevaches. Week end des 8 et 9 décembre.

Une Hivernale à moto, j'en rêvais depuis longtemps !!

Partir avec ma petite vieille, l'hiver, sur des routes sèches mais dans un environnement enneigé, retrouver des fous furieux qui viennent des 4 coins de la France et de l'Europe, sur des motos ou des sides improbables... et passer un week-end avec eux, sur un plateau haut perché en Corrèze, à refaire le monde autour d'un feu de bois, en sirotant du vin chaud, entre deux nuits, petites... nuits, à essayer de dormir par des températures "légères", avoisinant les -10...

Ben oui... ce genre de truc... j'en rêve !!

Un copain qui les fait toutes, ou presques... me propose de les accompagner, lui et sa "bande"... Au début, c'est vrai... j'hésite.
Ils sont habitués, super équipés, moto comme motards..., j'ai un peu peur de les retarder. Mais en retournant l'idée dans tous les sens, je me dis que je peux aussi rouler seule et les retrouver en route, ou même sur place, histoire de ne gêner personne...

Du coup, le "j'aimerais bien" devient un "pourquoi pas"... et le rêve commence à ressembler à un projet !!

Quelques semaines avant la date de la concentration, j'envisage d'acheter une moto, 125 ou autre, plutôt typée trail, histoire de préserver ma bonne vieille Sevenfifty, parce que je sais que si le terrain est incertain, je serai au sol en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire... Et ça, je n'ai pas envie, mais pas envie du tout. Ni pour elle, ni pour moi.

J'en parle à mes "conseillers" préférés, tout le monde se mobilise pour me trouver le type de moto le plus adapté... mais le temps, les moyens, me manquent pour mener ma recherche à bien. Et puis, il faut le dire, difficile de trouver une moto à la bonne hauteur, c'est à dire... basse !!!


J'irai donc avec Mamy, si les routes sont dégagées. Je l'équipe de manchons, commande des bottes de moto étanches, et fait l'inventaire de ce dont j'aurai besoin pour un bivouac hivernal... En principe, ça devrait aller.

Les jours passent et plus on approche de la date, plus les prévisions météo sont mauvaises... La veille du départ, la neige est annoncée en quantité importante, et sur tout le trajet ! Je suis prête à renoncer, quand Fabrice, le copain qui m'avait proposé de les accompagner, a une idée "lumineuse" !

"et si tu partais en side avec bidouille ?"

Deux SMS et un coup de fil plus tard, on était d'accord Bidouille (Rémy de son prénom) et moi... Je le rejoints vendredi matin à 8h30 à Joinville, et nous partons en side car !

Inutile de vous dire dans quel état j'étais la veille du départ !!!!! Les derniers préparatifs terminés (3L de vin chaud, deux gros pains d'épices, des terrines maison, des pâtés en croûte..), le paquetâge modifié (je ne pouvais plus prendre mes valises...), je me couche aux alentours de 2h du matin, pour me lever à 5h !

Vendredi 7 décembre.

5h, la radio se met en route... au moment pile poil du bulletin météo !! Et ce que j'entends ne me réjouit guère... neige, neige, neige !!

D'habitude, ce genre de nouvelle me fait sauter de joie... mais aujourd'hui, elle compromet fortement la réussite de mon projet... je l'accepte donc de moins bon coeur...

Hop, debout, un coup d'oeil par la fenêtre : route sèche !!! Yessss, je me lève, je déjeune, je charge la voiture, et je pars, direction Joinville à 100 bornes d'ici ! Avec un peu de chance, j'arriverai là bas avant la neige !!

A 6h30 je suis prête, je décide de partir, bien qu'ayant rendez vous à 8h30... mais je préfère arriver en avance, plutôt que faire attendre mon "taxi-side" !!!

Je suis super exitée !!! Partir à une hivernale est une première, rouler sur la neige à moto en est une aussi, et ajoutons à celà rouler en Side Car !!!

Je sens que ce week end va être inoubliable !!

Partie sans neige, je la trouve à 40 kms de chez moi, à partir de Vaucouleurs, et là... c'est impressionnant de voir à quelle vitesse routes et campagnes se couvrent d'un épais manteau blanc... Un vent glacial souffle, et la voiture fait de belles embardées... ça va donner en Side Car !!

J'arrive à l'heure au rendez vous. Rémy m'accueille chaleureusement !! C'est que je le connais à peine... je ne l'avais vu qu'une fois, lors de la concentration des Farogutti à laquelle j'étais allée en mars dernier, déjà invitée par Fabrice. Bon, en revanche, lui se souvenait de moi... enfin... surtout de mon arrivée en toute discrétion... (mamy et moi nous étions "couchées" lamentablement devant 50 bonzhommes qui buvaient le vin chaud d'accueil et n'avaient justement rien d'autre à faire qu'à admirer la chute !!!!).


Bref... la Guzzi (1000 LeMans Attelée) nous attend au garage.

PC070002

Je sors mes sacs, le gros sera ficelé à l'arrière du side, le petit contenant les victuailles ira dans le panier. Une demi heure à peine après mon arrivée, nous sommes prêts à partir. Tout est chargé, tentes, duvets, victuailles, trousse à outils, pelle à neige... Il ne peut rien nous arriver !!

PC070002a PC070002b

Nous sortons de Joinville pour prendre la nationale, sur une cinquantaine de kilomètres avant d'attraper l'autoroute. La neige tombe en abondance, et la route n'est pas salée. Qu'à cela ne tienne, la Guzz est équipée de pneus neige (roues de Fiat si mes souvenirs sont bons !!) et ça accroche tip top !!!

PC070002g


Au bout de quelques kilomètres, nous sommes stopés par une file de camions devant nous, qui semblent bloqués... Une rapide conversation avec un chauffeur et nous apprenons qu'ils sont comme ça depuis... 2 heures !!!!
Il doit y avoir un camion en travers loin devant, car aucune voiture ne vient en face non plus...

Rémy décide de tenter de remonter la file par la voie de gauche... il amorçe un changement de direction... tiens... ça secoue un peu... et là...

"Jo !! on est dans l'herbe !!!!"

Pas grave... on continue, le side donne quelques petits coups à droite.. à gauche... comme s'il hésitait un peu à se lancer à commettre une "infraction" en dépassant la file de camions à contre sens... ! Mais, la file de camion est sur la voie de droite, il reste une moitié de voie de gauche de libre, pleine de neige certes, mais qui pourra constituer une voie de repli au cas où !!

Nous voilà donc à remonter la file, sous les regards mi ahuris... mi admiratifs des chauffeurs routiers, dont certains nous encouragent !! c'est vraiment folklo comme truc !!! J'ai l'impression d'être partout sauf à moto !!!! Il neige, ça caille un peu, il y a des kms de camions arrêtés, et je suis morte de rire !!!

Un peu plus loin devant nous, une voiture de la gendarmerie arrêtée, à contre sens, tous girophares allumés. Rémy s'arrête, demande s'il peut continuer à remonter la file "pas de souci, allez y" !!


Yessss... nous voilà donc remontant une file interminable de bahuts coincés dans le blanc... les pauvres !!

Une petite pause photo quand même...

PC070002c

Rémy, imperturbable... et concentré sur la route.

PC070002e

M'enfin bon, quand même... il n'arrêtait pas de me parler... mais le doux bruit du twin couvrait ses mots !!!! Nous arrivons sur l'autoroute, le sol est bien dégagé, juste une fine couche de neige fondante à souhait... et parcourons quelques kilomètres, quand la Guzzi commence à "toussoter"...

Je n'ai pas une oreille apte à détecter les subtilités de ces moteurs "capricieux"... mais là quand même... c'est évident que quelque chose ne va pas... Rémy me lance "on n'a plus qu'un cylindre"... tout en se penchant à gauche et en "bidouillant" je ne sais quoi, jusqu'à ce que j'entende distinctement le cylindre repartir, et notre équipage aussi du coup... puis à nouveau un hoquet... puis Rémy penché et nous qui repartons... puis... un hoquet... et ainsi de suite.

Quelques mètres plus loin, la barrière et les portes d'accès "chantier" sont ouvertes sur le bas côté de l'autoroute, nous en profitons pour quitter l'autoroute afin d'ausculter la mécanique et voir ce qui se passe. En deux temps trois mouvements, les sacs sont déposés, la selle enlevée, et la panne détectée !!

PC070002ja PC070004

PC070002i


Rémy avait refait tout le circuit d'allumage avant de partir... en remplaçant les vieilles bobines par "de la japonnaise", réputée pour sa fiabilité !

Seulement voilà... la neige projetée par la roue arrière, plus le sel qui fait conducteur, plus un défaut d'étanchéïté de la bobine (si j'ai bien tout suivi hein !!!) et le cylindre de gauche est en rade. Rémi accède aux pièces concernées, essuie (ce qu'il faisait déjà en roulant et qui lui a valu quelques "chataignes" dans les doigts !!), et tente un redémarrage. Seulement voilà, le cylindre de droit, lui... a un problème de starter défaillant...

Bref, à force d'essayer de redémarrer, moteur noyé !!

Pas grave (y se démonte jamais le bidouille !!!), on va démonter les bougies pour chasser l'essence (punaise, j'ai eu une formation mécanique en live !!). Et que je te sors fièrement la caisse (sac plastic !!!) à outils... et que je te fouille... et que je te retourne... et.... et ... "et m**de !!!! j'ai pas la clé à bougies !!"

Bon... ben moi... je vais aller faire un petit tour au pipi "igloo" en attendant !!!!  :-))))

Je ne traine pas... ici, c'est un vrai bal de saleuses !!!!! Ce n'est pas pour rien que nous avons trouvé la porte ouverte sur le bord de l'autoroute. Les saleuses entrent, sortent... en fait, elles font un bout d'autoroute et viennent par ici accèder à l'autoroute dans l'autre sens... Une voiture de la sécurité autoroutière s'arrête... le chauffeur, motard..., déplore notre situation, n'a pas de clé à bougie et est fatigué... ce qui se comprend ! Il nous laisse donc à notre (pas si...) triste sort, non sans nous demander de regagner l'autoroute pour prendre la prochaine sortie...

Ben oui mais bon... on fait comment nous avec un side qui ne marche pas ??????

Nous nous décidons donc à le pousser jusqu'au prochain village... à vue de nez, un ou deux kilomètres maxi... mais bon... ça monte... et un side... punaise... c'est lourd !!!!!!
Après quelques centaines de mètres et une bonne côte... nous nous posons sur le bord de la route, car nous arrivons sur un tronçon absolument pas déneigé, et cela demande réflexion... Pousser le side sur la route, c'est une chose... mais dans la neige... c'en est une autre !!!!!

PC070005

Il ne se passera pas longtemps avant qu'une voiture arrive. Inévitablement, le chauffeur s'arrête, et nous demande si tout va bien... Nous voilà donc parti à lui raconter, et à lui demander surtout... s'il n'a pas une clé à bougie !!

Que nenni... pas sur lui, mais il nous demande de l'attendre, il file jusqu'au village voisin, le sien... et va nous en ramener une. Ma foi, nous n'avons pas mieux à faire sur l'instant, nous attendons donc, sur le bord de la route, dans la neige, presque au soleil, et avec le spectacle d'un troupeau de chevreuils dans la neige comme passe temps...

Il y a pire comme situation !!!

Notre bon samaritain revient au bout de 20 minutes, avec un voisin... et une clé à bougie.

PC070006

Nous démontons... enfin... c'est surtout Rémy, vous l'aurez compris..., séchons les bougies... mais rien à faire, cette bonne vieille "mama" itialienne ne veut rien savoir.

Nous n'avons donc pas d'autre choix que d'appeler le papa de Rémy qui habite la région, pour venir nous récupérer et laisser le side ici. A ce moment là, le voisin de notre bon samaritain, qui est venu avec lui, nous propose d'aller chercher sa voiture pour revenir tracter le side afin qu'il soit au moins au village, et qu'il ne reste pas sur le bord de la route en pleine campagne... Idée accueillie chaleureusement par notre équipage !!

Nous voilà donc à nouveau seuls sur le bord de la route en attendant que notre sauveur revienne avec la voiture adéquate et les sangles. Ce qui ne tarde pas à arriver.

PC070007

Une fois l'attelage arrimé à la clio, j'embarque dans la voiture et reste attentive aux signes de Rémy, car bien qu'ayant mis en garde notre chauffeur quant à la vitesse idéale à adopter, celui ci démarre un peu sur les chapeaux de roues... bien trop vite en tout cas pour que les roues de la Guzzi arrivent à suivre tout en restant dans l'axe de la Clio !!!!! Mais bon, notre "énervé" se calme et tout rentre dans l'ordre...

PC070009

A sa décharge, ça ne doit pas être tous les jours qu'il sort un side car de la neige !!!!

Arrivés au village, nous nous garrons devant la mairie, où notre ange gardien nous avait dégotté une grange pour que la Guzzi soit à l'abri, en attendant le jour prochain où Rémy viendrait la récupérer... Plutôt sympa comme attention !!

PC070011

Le Side stationné sur le côté de la rue, en attendant d'être éventuellement rentré dans une grange, notre bon samaritain nous invite à boire un verre au chaud, chez lui.

Le genre de proposition qui ne se refuse pas !!!!
Il est environ 12h30, et nous débarquons dans la cuisine de la maison, où la table est mise, les deux femmes de la maison n'attendant visiblement que notre hôte pour se mettre à table.
 
C'était compter sans deux pauvres motards en panne !!!!
 
La petite dame a donc vu ses espoirs de manger à l'heure "fondre comme neige au soleil" (arf... je l'aime bien celle là !!!).
Nous voilà contraints de choisir entre un "jaune" ou un "whisky"... wouha... ça ne plaisante pas ici... on est sur le plateau de Langres, et il y a ce qu'il faut pour se réchauffer !!
 
Ma foi... devant la gentillesse de nos hôtes, je décide de sortir les victuailles qui, de toute évidence, n'iront pas jusqu'à leur destination initiale !!
Je pose donc sur la table les terrines de foie de volaille, le pâté en croûte, le vin chaud que la petite dame s'empresse de réchauffer et le pain d'épices.

PC070012 PC070013 PC070014

Nous mangerons les côtes de porc à la semoule de couscous accompagnées de vin chaud... le tout suivi d'une crèpe "banane-chocolat" gentiment préparée par Elodie, la fille de la maison.
 

PC070015
PC070016

 

Nous aurons passé deux bonnes heures chez nos charmants hôtes, à user du téléphone, des commodités, de la bonne table... tout ça dans la plus grande simplicité et avec une générosité toute naturelle...
Qui raconte que les gens ne sont plus solidaires ???
 
Nous n'aurons même pas eu besoin de passer un coup de fil depuis le mobile, pourtant, il parait que c'est indispensable !!... sauf à notre pote qui, lui, est presque arrivé à destination, pour le prévenir qu'il passera le week end sans nous... mais on lui fait confiance, ce n'est pas ce qui va l'arrêter !!!
 
Il doit être vers les 14h30 quand Rémy décide d'aller tenter un redémarrage de la Guzz... et ma foi... il a bien fait, car la coquine repart de plus belle !!!
Le circuit d'allumage a séché, et le défaut du starter de l'un des cylindres est corrigé grace à la bombe de Start Pilot dont notre hôte nous fait cadeau... les deux cylindres tournent comme au premier jour.
 

PC070018 PC070020

Mais il est tard, nous avons encore plus de 550 kms à faire... si la vitesse de croisière est la même que ce matin, il nous faudrait plus de 10h pour arriver !!
Sans compter que Rémy est sur que la panne va se reproduire, au bout de quelques kilomètres...
 
Nous déclarons donc l'Abandon définitif du projet !!!
 
Son père habite à quelques dizaines de kms de là, nous allons essayer d'aller jusque chez lui, afin de laisser le Side en sécurité, et sans obligation "urgente" de venir le récupérer, ce qui arrange Rémy.
 
Nous quittons nos bons samaritains, non sans les remercier chaleureusement, et reprenons la route. La Guzz tourne comme une horloge... la campagne est belle, toute blanche... et je prends quelques photos, et vidéos en roulant. 
 

PC070021
PC070031
 
Nous sommes sur les petites routes... ça change tout !!!! Bonjour les suspensions !!!! Un vrai panier à salade le panier du side !!!! Il porte bien son nom !!
Mais quel bonheur !!!!
Et la "douce" mélodie du twin, qui chante à mes oreilles...
 
 
 

Mais le bonheur retrouvé, fut de courte durée... Au bout de quelques kilomètres sur cette route salée... la bobine d'allumage s'est remise à faire des siennes, nous privant de la stéréo !!! Un seul cylindre à nouveau... et une musique beaucoup moins... agréable !!

Cette fois c'est sur, nous n'irons pas plus loin... Rémy bidouille tant qu'il peut pour que l'on arrive à destination, à quelques petits kms seulement... et nous y arrivons. Le Side restera là, avec armes et bagages... le temps qu'il faudra pour que Rémy s'organise et revienne le chercher. De mon côté, je vais essayer de revenir le week end prochain, chercher mon paquetâge...

PC070044

Le voyage touche à sa fin... il va nous falloir trouver une solution pour rentrer à Joinville ! Ce sera le train, la meilleure solution. Le papa de Rémy nous véhicule à la gare de Langres avec le camping-car... sa voiture étant déjà utilisée !!

Et hop, c'est parti pour un petit voyage dans un autre type de véhicule... le confort est moins spartiate que dans le panier du side, il faut bien l'avouer... mais à choisir, je choisirais quand même le Side-Car... !!!! Piquée je suis, piquée je reste !!

PC070046 PC070049

Nous sommes un peu en avance à la gare et le troc d'en face est ouvert !!! Et hop, une petite mousse pour patienter... un perrier menthe pour moi, je meurs de soif... il faut dire que j'ai "mangé" du sel pendant 60 kms !!!!!

PC070049a

L'heure approche, nous nous dirigeons vers la gare, il ne s'agit pas de louper le train, et de rester en "rade" ici...  Nous avons eu notre lot pour la journée !!!

PC070051

 

Notre "véhicule" arrive, tous les "cylindres" ont l'air de tourner !!! Ouf !!!

PC070052

Bon c'est vrai... il y a de la neige, il fait nuit et froid... on est au chaud et au sec... assis confortablement dans des fauteuils bien moelleux...

PC070055 PC070056

alors qu'à cette heure ci, j'aurais du être en train de monter ma tente, de nuit, dans la neige... sur un plateau où plusieurs milliers de furieux ne savent même pas pourquoi ils sont là, mais ils y sont...

C'est vrai... c'est là-bas que j'aimerais être !!! Bah... ce sera pour une autre fois. En attendant, nous arrivons à Joinville où la femme de Rémy a la gentillesse de venir nous chercher à la gare, ce qui nous évite de marcher... ma foi, à cette heure ci, ce n'est pas de refus !!

Alors que nous partageons un bon petit repas à la table familiale, la neige se remet à tomber... J'accepte donc la proposition de Rémy et de Catherine de rester dormir... J'ai une centaine de kms, je suis finalement un peu fatiguée, et il fait nuit noire... Reprendre la route demain matin sera plus agréable...

Nous pouvons donc arroser nos "NON Millevaches" en toute tranquillité, nous ne reprendrons pas la route ce soir !!

PC070058c PC070058e PC070058d

Samedi 8 décembre

Cette fois, l'aventure est bien terminée... Je remonte dans ma petite voiture, pour regagner mon chez moi... La route est magnifique... n'étant pas spécialement pressée, j'ai préféré prendre les toutes petites routes, que j'ai trouvé encore bien enneigées bien sur, et pour mon plus grand plaisir. Quelques photos en vrac... en guise d'hivernale !!!

PC070058g

Euuuh... on va où ???

PC080064 PC080061 PC080065

La route est magnifique... les paysages magiques... c'est une jolie consolation...

PC080059

PC080067

PC080069

PC080071

Je ne suis pas allée aux Millevaches, c'était pourtant un rêve... mais j'ai rencontré un sacré bonhomme qu'on nomme "Bidouille" dans la bande à Keker... un motard cool, qui ne s'énerve pas, qui gère les problèmes avec un calme qui me fait souvent défaut à moi... et ça, c'est inestimable lorsqu'il arrive une panne de ce genre là, dans ces circonstances là...!

Je ne vous parle pas non plus de sa gentillesse et de son sens de l'hospitalité... quant à nos bons samaritains du jour, inutile de dire la reconnaissance que nous leur vouons !

Dis Rémy... on repart quand ????


;-)))))

 

Toutes les photos, par ici !

 

______________________________________